Il reste 8 mois en érection après une opération ratée

Sexy-erection

 

Un chauffeur de poids lourd américain est resté près de 8 mois en érection suite à une opération chirurgicale. En effet souffrant de troubles de l’érection, Daniel Metzgar âgé de 44 ans, avait eu recours à la chirurgie pour se faire poser un implant dans le but de donner un second souffle à sa vie amoureuse.

Cette opération chirurgicale délicate, consistait à insérer des petits cylindres gonflables à l’intérieur du pénis reliés à une pompe placé à l’intérieur du scrotum (bourse) ainsi le quadragénaire n’avait qu’a presser son scrotum pour qu’un liquide emplisse les cylindre et produise une érection.

Malheureusement, au réveil de l’opération les effets secondaires n’ont jamais réellement disparus et son sexe était constamment en érection. Si bien qu’il confie aux journalistes ne plus pouvoir faire de la moto, se baisser pour ramasser le journal et danser avec sa partenaire sans la gêner.

Le patient a donc décider de se retourner contre son médecin et de l’attaquer en justice. Ce procès très médiatisé aux États-Unis et dans le monde, peut peut être s’annoncer « long et dur », car les avocats du médecin rétorque que David Metzgar n’aurait pas du attendre aussi longtemps pour se plaindre.

En effet l’homme aurait attendu près de 4 mois d’érection, avant de consulter son urologue qui lui aurait alors proposé de retirer l’implant mais le patient aurait refusé. Il aurait attendu que son scrotum atteigne la taille d’un ballon de volley pour qu’il se décide à se le faire retirer, ce qui a fait diminuer la taille de son pénis de moitié.

Devant autant de préjudice le procès pourrait paraître normal, mais la responsabilité du médecin doit elle être impliquée ? Il y aurait-il eu erreur médicale ou négligence du médecin ? les jurés devront statuer.

À 15 ans il fournit de l’électricité pour tout son village

kelvin_doe

 

Originaire du Sierra Leone, Kelvin Doe est un prodige qui commença à construire des batterie dès l’âge de 13 ans. Il construisit également un générateur électrique qui a permis de fournir de l’électricité à tout son village. Aujourd’hui âgé de 15 ans il est devenu le plus jeune invité du MIT (Massachussets Institue of Technology), l’une des plus prestigieuse université américaine.

C’est une histoire fabuleuse qu’a vécu ce jeune citoyen de Sierra Leone.
Plein d’initiative le petit Kelvin constructeur de batterie et de générateur a aussi lancé une Radio dans son village afin d’aider sa communauté à grandir et à mieux communiquer autour des différents problèmes existants au sein du village et du pays entier. Sous le pseudonyme de Dj Focus, Kelvin Doe s’est fait connaître et reconnaître pour ses initiatives et son côté débrouillard qui ferait pâlir Mac Gyver lui même. Il fabriqua son générateur et son émetteur radio à partir de composants électroniques retrouvés dans les poubelles, et ses batteries à l’aide de métal de soda et d’acide.

Ce surdoué autodidacte s’est très vite fait repéré lors du concours « innovate salone » inité par David Sengeh, étudiant du MIT sierra-léonais. Ce concours a pour but de demander aux lycéens du pays de trouver des solutions aux problèmes de leur vie quotidienne.

C’est ainsi que que Kelvin s’est vu offrir une bourse et a été invité aux États-Unis au sein du MIT, de passage à New York il a également rencontré le doyen de la faculté d’Harvard et à pu visiter la faculté de Cambridge.

Une belle histoire qui promet un bel avenir à Kelvin Doe, du moins on le lui souhaite !

Le pénis des hommes rétrécit de génération en génération

retrecissement-penis-homme

 

C’est LA question qui turlupine tous les hommes : la taille. C’est d’ailleurs ce qui les complexe généralement le plus. Et une récente étude anglaise ne risque pas de rassurer ces messieurs… Le pénis des hommes rétréci au fil des générations. En effet, en Angleterre, sa taille était en moyenne de 15,24 cm en 2003, et elle tombe à 12,95 en 2013. Si aucune explication scientifique n’a encore été fournie quant à ce phénomène, il pourrait néanmoins être dû à la baisse globale de la qualité de l’alimentation (junk food et tout ce qui s’en suit) et à la dégradation environnementale générale de notre planète. Ceci se concrétise notamment par la baisse de la fertilité chez l’homme et l’augmentation des cancers des testicules, dûs à une forte exposition aux pesticides ou aux ondes. Bien que l’étude ne concerne que l’Angleterre, ce ne serait pas une surprise que tous les pays connaissent le même phénomène. Des recherches plus approfondies doivent être menées pour tirer ceci au clair.

Petit point en chiffre sur les tailles dans le monde

Les plus grands :

Congo = 17,93 cm

Équateur = 17,77 cm

Les plus petits :

Chine et Japon (à égalité) = 10,9 cm

Corée = 9,66 cm

Chez nous :

La France obtient une place encore très honorable, avec une moyenne de 16 cm ! Français, vous pouvez souffler.

Mais la taille, est-ce vraiment le plus important ? Pas nécessairement, car le minimum de séduction dans l’inconscient féminin est d’environ 7,6 cm (selon une étude australienne), et une taille trop imposante effraie même la plupart des femmes. Pas de quoi s’inquiéter donc. Et puis la taille ne fait pas tout, tout dépend de la manière dont on s’en sert.

Elle force sa fille adoptive à tomber enceinte à sa place

Insemination_artificielle

 

L’histoire s’est passée en Grande-Bretagne en 2008.

Une femme a forcé sa fille adoptive de 14 ans à subir plusieurs inséminations artificielles grâce à des seringues de sperme qu’elle achetait sur internet.

Après au moins une fausse couche, la jeune fille qui devait s’injecter le sperme elle même et qui était vierge est tombée enceinte à 16 ans pour accoucher dans sa 17ème année. C’est l’attitude de sa mère qui a alerté les sages-femmes à l’hôpital  En effet, elle faisait tout pour empêcher la jeune fille de tisser des liens avec l’enfant. Elle avait notamment insisté pour qu’elle ne l’allaite pas.

Les services sociaux sont donc intervenus et ont découvert que la femme avait utilisé sa fille adoptive dans le seul but de lui faire faire un enfant pour elle.

L’affaire a été jugée en 2011 et avait été tenue secrète jusqu’à lors. Les documents récemment publiés sur cette enquête révèlent notamment les propos de la jeune fille qui avait déclaré :  » Je n’ai pas eu le courage de lui dire que je ne voulais pas le faire.  »

Elle se sentait également redevable du fait de son adoption et a ajouté :  » Ma mère est quelqu’un de très déterminé « .

La mère, une américaine divorcée avait déjà adopté 3 filles et sa 4ème demande d’adoption venait d’être rejetée. Plus qu’une incompréhension sur les terribles agissements de cette femme, cette histoire soulève également la question de la vente  » libre  » de sperme sur internet. En effet, la mère s’était procurée le sperme en ligne par  la banque de sperme Cryos, basée au Danemark.

L’enfant aurait quant à lui était placé en famille d’accueil.

Pourquoi les hommes sont-ils attirés par la poitrine des femmes ?

sein-femme-attirance-des-hommes-explicaiton-scientifique

 

Il existe plusieurs théories expliquant l’attirance des hommes pour les poitrines des femmes. La dernière en date, proposée par le psychologue Larry Young, défend l’idée qu’elle viendrait d’un circuit de neurones particulier servant à favoriser l’attachement d’une mère pour son petit pendant l’allaitement, mais aussi à son partenaire qui stimule la poitrine durant les rapports.

En caressant les poitrines, les hommes pousseraient les femmes à les aimer davantage…

C’est de notoriété publique : les hommes aiment les poitrines des femmes. Mais pourquoi ? Tout le monde n’est pas d’accord sur ce point. Certains pensent par exemple qu’une femme à forte poitrine est perçue comme fertile et capable de nourrir convenablement son bébé. Mais Larry Young, psychologue à l’Emory University et Brian Alexander, journaliste et écrivain, ne sont pas de cet avis. Ils défendent leur point de vue dans un livre intitulé The chemistry between us et expliquent que tout serait régi par un réseau de neurones qui s’établit chez la femme pour faciliter l’attachement à son petit durant l’allaitement. Il serait aussi emprunté quand, dans un rapport sexuel un homme caresse la poitrine de sa partenaire, ce qui la pousserait à focaliser son attention et son amour sur son amant…

L’attirance pour les potrines, une histoire de… cerveaux

Larry Young a pour spécialité l’étude des bases neurologiques des comportements sociaux complexes. Il explique qu’au moment de l’allaitement, lorsque le bébé suce le mamelon de sa mère, celle-ci voit son cerveau inondé d’une hormone appelée ocytocine, célèbre car fortement associée à l’amour et à l’attachement. Ainsi, la femme accorde toute son affection à son petit.

Elle accouche à 92 ans d’un bébé conçu en 1948

huang-yijun-92-ans-accouche

 

Huang Yijun, une chinoise de 92 ans, originaire de la province de Huangjiaotan dans le sud de la Chine a récemment fait parler d’elle dans de nombreux journaux après avoir annoncé avoir « mis au monde » un bébé connu sous le nom de lithopedion (du grec : litho = pierre; pedion = enfant) ou bébé pétrifié.

Huang Yijun a déclaré à la presse qu’elle n’avait pas l’argent pour retirer le foetus après que les médecins lui aient dit qu’il était mort en 1948. Elle n’a donc rien fait à l’époque pour le faire sortir.

La femme n’a pas ressenti de forts symptômes liés à la présence du foetus dans son abdomen jusqu’à dernièrement où elle a commencé à avoir des douleurs de plus en plus fortes au ventre. C’est un médecin qui a diagnostiqué le phénomène de lithopedion après une radiographie. Elle a ensuite subi une intervention chirurgicale.

Le lithopedion est un phénomène médical très rare, qui se produit quand la grossesse n’arrive pas à terme et que le foetus se calcifie dans le corps de la mère. La grossesse, au lieu de se dérouler à l’intérieur de l’utérus, se produit à l’intérieur de l’abdomen, il s’agit donc d’une grossesse extra-utérine. Le foetus et la poche amniotique se calcifient lentement pour protéger le corps de la femme de toute infection liée à la décomposition des tissus.

Selon le Journal de la Royal Society of Medicine, seulement 290 cas de lithopedions auraient été recensés dans le monde.