Une femme de 36 ans tombe enceinte après avoir violé un enfant de 11 ans

le ventre du bonheur

 

Selon The New Zeland Herald, les faits se sont déroulés à Auckland en Nouvelle Zélande. Une femme de 36 ans invitait régulièrement chez elle un ami de son fils âgé de 11 ans.
Elle le faisait alors boire de l’alcool afin de la saouler et abusait ensuite de lui. Les faits ont débuté en Avril 2012 et le petit garçon a fini par en parler au proviseur de son collège.
Mais en Nouvelle Zélande, la loi prévoit qu’une femme ne peut être poursuivie pour viol. Ce qui dans ce cas, indigne profondément la population.
La femme de 36 ans serait également tombée enceinte du garçonnet suite à ses abus sexuels.
Judith Collins, la ministre de la Justice, a assuré qu’elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour requérir ce changement de loi , selon les informations du Daily Mail.

Comment faisait-on l’amour il y a 1800 ans ?

Photo_Egypte

 

Nos ancêtres égyptiens fascinent ! Pour percer les mystères de leur sexualité, des chercheurs sont allés étudier un cimetière de l’oasis de Dakhla, à 700 km au sud-ouest du Caire.
Vous vous attendez à découvrir le Kama Sutra sur papyrus ? Bande de coquins….

La saison des amours. De ces fouilles il ressort que, en fonction de l’âge de décès des corps étudiés (adultes et enfants), la saison de reproduction se situait en plein été : Juillet / Août.
Fait très surprenant puisque la canicule diminue la libido et la mobilité des spermatozoïdes. Les experts expliquent ce phénomène par la crue du Nil qui avait lieu tous les étés et qui était symbole de fertilité de leurs terres.

La contraception. Les chercheurs ont aussi découvert que les femmes utilisaient un mélange de bouse de crocodile et de miel comme contraceptif. Comment ça ? Les chercheurs n’ont pas réussi à déterminer comment les femmes l’utilisaient ou se le mettaient dans le corps, mais l’hypothèse la plus probable reste que ce mélange était tout simplement un  » répulsif  » à hommes….

Cela devait être d’une efficacité redoutable…en tout cas aujourd’hui ce serait le cas !

Un homme reste en érection pendant 8 mois !

erection-huit-mois-opération-1

Daniel Metzgar, un routier Américain de 44 ans, voulait améliorer sa vie sexuelle en se faisant poser une prothèse en 2009 pour agrandir son pénis. Suite à cette opération Daniel Metzgar est resté en érection pendant huit mois, une mésaventure que l’homme au plus gros pénis du monde ne connaîtra sans doute jamais.

C’est une histoire assez folle. En voulant pimenter sa vie de couple, Daniel Metzgar a changé son quotidien en enfer ! En 2009, l’homme de 44 ans a subi une opération chirurgicale qui visait à agrandir son pénis en lui injectant des cylindres gonflables dans la verge, un réservoir de fluide sous la paroi abdominale ainsi qu’une pompe à l’intérieur du scrotum.

Après l’opération, l’homme s’est réveillé avec une érection qui est l’un des effets secondaires de l’opération. Sauf que son érection a duré pendant huit mois. C’est vrai que cette situation prête à rire, mais cela n’a pas amusé Daniel qui déclare avoir vécu un enfer. Finalement le malheureux a décidé de porter plainte contre son chirurgien.
Lors du procès, Daniel Matzgar a insisté sur les difficultés qu’il a rencontrées au quotidien à cause de cette bévue : « je ne pouvais plus faire de moto, ni ramasser un journal ou encore moins danser avec une partenaire sans la gêner. » Mais la négligence de Daniel jouera peut-être en sa défaveur lors de ce procès puisque l’homme a attendu quatre mois dans cette situation avant d’aller consulter le chirurgien qui lui a signifié qu’il aurait dû l’alerter dès le début. Lors de cette consultation le chirurgien lui a alors proposé de retirer la prothèse. Mais l’homme était tout de même attaché à son nouvel attribut et refusa de repasser sur le billard.

Mais Daniel Matzgar a finalement été obliger de subir l’opération quand son scrotum est devenu aussi gros qu’un ballon de volley. Après l’opération le pénis de l’homme avait perdu la moitié de sa taille et il a donc décidé de se faire poser une nouvelle prothèse par un autre chirurgien.
Apparemment cette mésaventure ne lui aura pas servi de leçon…

Quel est le réel impact du sperme sur les femmes ?

tout_savoir_sur_le_lait

On entend de tout sur les bienfaits ou les effets néfastes du sperme chez la femme. Alors voici un petit passage en revue des rumeurs et des faits scientifiques prouvés : vos mecs ne vous feront plus avaler n’importe quoi !

Un vrai-faux qui vous sera d’un grand secours…

Le sperme fait maigrir. FAUX. « L’alcaline », cette substance prétendue miracle qui vous ferait maigrir 2 fois plus vite, est le fruit d’une étude bidon, publiée par Ingrid Fleischer de l’Université d’Hamburg. On ne trouve pas de trace d’elle, ni de son étude, si on fouille un peu le net… C’est donc un fake grossier pour vous poussez à avaler mesdames !

Le sperme fait grossir. FAUX. Une éjaculation moyenne contient l’équivalent d’une cuiller à soupe, soit 15 à 30 calories (là où une femme adulte a besoin de 2 000 calories par jour). Pas de risque donc de prendre du poids… À moins d’être vraiment déterminée…

Le sperme évite la déprime. FAUX. Alors vous me direz, « une étude américaine a prouvé que les femmes qui ont des rapports non protégés sont à 87% moins déprimées que les femmes qui se protègent » oui mais cette étude a été réalisée sur des étudiants à qui on a pas juger nécessaire de demander le type de relation qu’ils entretiennent avec leur partenaire… ce qui influe pourtant énormément sur leur condition émotionnelle ! Mais un peu vrai quand même : les rapports sexuels libèrent des endorphines et de la dopamine, qui vous donnent une sensation de bien-être et de bonheur. Morale : Faites l’amour pour être heureux !

Le sperme protège du cancer. VRAI et FAUX. Le sperme contient bien un agent appelé « spermidine » qui agit sur le corps en favorisant un processus d’autophagie (comme on l’a déjà prouvé dans le cas du cannabis) qui détruit les cellules tumorales (à l’origine des cancers) et permet au corps d’en produire de nouvelles, saines. Pour autant, il ne PROTÈGE pas du cancer. Il est même le vecteur d’un des pires virus de la planète, le VIH, ainsi que de nombreuses autres maladies comme les hépatites B et C, sans parler des MST…

Le sperme a des vertus anti-vieilissantes. VRAI et FAUX. Grâce au spermidine, et aux vitamines C et B12 qu’il contient, le sperme possède effectivement des vertus anti-veilissantes, mais rien ne sert de s’en tartiner allègrement le visage car les quantités sont si minimes que cela ne fera pas effet à moins de s’en appliquer à longueur de journée pendant toute sa vie…

Le sperme améliore la grossesse. VRAI. Il aide les femmes ayant tendance à faire des fausses couches (en raison d’anticorps trop efficaces qui détruisent les protéines et les antigènes du partenaire) si il est ingéré. Les antigènes ainsi avalés contribuent à rendre la grossesse plus sûre.

Le sperme est bon pour la santé. VRAI. Il contient de nombreux éléments nutritifs comme du calcium, du magnésium, du phosphore, du sodium, du potassium, des vitamines ou encore du fructose. Néanmoins, ça ne veut pas nécessairement dire qu’il faut absolument avaler Et vous serez peut-être surpris en apprenant que de plus en plus de livres de cuisine sont publiés avec pour principal ingrédients de leur recettes : du sperme. Oui oui… Alors, ça vous tente ?

Des lycéennes chinoises privées de soutien-gorge à l’examen

une-salle-de-classe-10680189pffrw_1713

Plus de neuf millions de jeunes Chinois passaient vendredi l’examen redouté d’entrée à l’université. Parmi eux, certaines candidates doivent bûcher sans soutien-gorge, les armatures métalliques étant bannies pour éviter toute triche.

La triche aux examens : un mal qui frappe partout, même en Chine. Pour contrer le phénomène, dû à l’hyper-sélectivité du système universitaire, les autorités de l’ »empire du milieu » ont donc pris des mesures draconiennes. Qui concernent notamment les candidates à l’examen redouté d’entrée à l’université : certaines d’entre elles doivent bûcher sans soutien-gorge, les armatures métalliques ayant été bannies pour éviter toute triche.

La raison de cette interdiction incongrue est assez prosaïque : pour prévenir l’utilisation d’ »outils de triche électroniques » lors du « gaokao », le baccalauréat chinois, les centres d’examen de la province du Jilin, dans le nord-est de la Chine, ont été munis de détecteurs de métaux. Les candidates ont donc été priées de se passer de soutien-gorge à baleine métallique, a rapporté journal le Global Times. Mercredi, le ministère de l’éducation avait promis de combattre la fraude, notamment grâce à la vidéo-surveillance installée dans les salles d’examen, a également indiqué le quotidien China Daily.

1500 personnes arretées

Un diplôme universitaire est désormais considéré comme un outil indispensable à la réussite sociale et personnelle en Chine et l’entrée à l’université est donc devenue une étape cruciale. La concurrence est féroce, puisque environ un quart des étudiants n’aura pas accès aux bancs des facultés chinoises et que les places sont encore plus chères pour les établissements renommés du pays. Les candidats ne renoncent à aucun stratagème pour décrocher le précieux sésame.

Les enjeux sont tels que la triche est répandue et que des réseaux organisés se sont mis sur pied. En 2012, le ministère de la Sécurité publique avait annoncé l’arrestation de 1.500 personnes et la saisie de 60.000 kits électroniques destinés à la fraude, en particulier des émetteurs et micro-écouteurs.

Un chat candidat… pour devenir maire !

affiche-de-campagne-pour-morris-le-chat-10928098xnqqz_1713

Il est blanc et noir, porte de longues moustaches et vous regarde avec ses yeux perçants perché sur ses quatre pattes… Voici Morris le chat, candidat à la mairie de Xalapa, dans l’état de Veracruz au Mexique. Et Morris a déjà plus d’abonnés sur sa page Facebook que trois des quatre autres candidats officiels.

« Xalapa débarrassée de ses rats ». Un slogan de campagne un peu particulier pour un candidat tout aussi particulier : Morris le chat. Cet adorable félin blanc et noir vient de faire son apparition dans la campagne pour la mairie de Xalapa, dans l’état de Veracruz au Mexique. A l’origine de sa candidature, deux jeunes hommes lassés des frasques de leurs politiciens.

Ainsi, Morris promet d’être le candidat des citoyens et de faire « tout ce que les autres politiques font », c’est-à-dire « ne rien faire et dormir ». Par ailleurs, ses deux créateurs soulignent que si jamais lui aussi « fout la merde » pendant son mandat, il aura au moins la décence « de la couvrir » afin qu’elle ne soit pas visible aux yeux de tous.

Le plus étonnant, c’est que Morris a désormais plus d’abonnés sur sa page Facebook que trois des quatre autres candidats officiels. La réalité rattrape donc la farce… exprimant ainsi la ras-le-bol et la défiance d’une partie de la population locale à l’égard de ses hommes politiques.