Faire du vélo peut provoquer des effets indésirables…

Pillule

 

Si vous envisagez de remplacer votre voiture par un vélo, alors il est important de connaître l’impact de cette décision. Vous trouverez ci-dessous 10 effets secondaires du vélo que votre vendeur de vélos ne vous dira pas.

1. La perte de poids. Si vous essayez d’être gros, le vélo n’est pas bon pour vous. Le vélo est connu pour éliminer les calories provenant des réserves de graisse du corps.

2. Le ralentissement de la respiration. Les gens qui utilisent régulièrement le vélo ont besoin de plus de temps entre chaque respiration, que ce soit quand ils font du vélo ou quand ils sont en période de repos.

3. La réduction du stress et de l’agressivité. Les gens qui vont au travail à vélo sont moins susceptibles d’être agressifs, ce qui peut poser problème pour la survie dans le monde d’aujourd’hui.

4. Ponctualité. La possibilité de naviguer dans le trafic urbain, en prenant des raccourcis dans des endroits où les voitures ne peuvent pas passer, tout en évitant les embouteillages de l’heure de pointe, laisse souvent les cyclistes dans l’ennui lorsqu’ils doivent attendre l’arrivée de leurs collègues.

5. La stimulation mentale sans caféine. Ceux qui utilisent régulièrement le vélo ont la sensation naturelle d’être alerte et bien éveillé, et ne peuvent donc pas justifier la pause café en début de matinée.

6. Sentiment d’invincibilité. Les personnes qui sont leur propre moyen de transport ont souvent la dangereuse impression qu’elles peuvent réaliser quoi que ce soit.

7. La pratique du vélo peut conduire à d’autres activités. Rouler à vélo encourage la curiosité, l’exploration, et peut même provoquer une dépendance à la volonté de découvrir le monde.

8. Une joie extrême. Les cyclistes réguliers ont du mal à comprendre la colère des automobilistes, et se tiennent donc à l’écart du passe-temps populaire qui consiste à maugréer sur la circulation. Des sourires trop fréquents peuvent provoquer des rides d’expression sur le visage.

9. Perte de sensation. La pratique régulière du vélo rend insensible au froid, à la pluie, aux intempéries et même à la chaleur.

10. Mauvais pour la croissance économique. La pratique du vélo diminue les profits des compagnies pétrolières et des constructeurs de voitures tout en limitant la pollution et les problèmes de santé publique. Or, la pollution (et la dépollution qui va avec) et les problèmes de santé publique (dont les accidents de la route) participent à la croissance du PIB.

Ils louent des handicapés pour ne pas faire la queue à Disney World

1989764

Aux État-Unis une entreprise nommée Dreams Tours Florida, spécialisé dans les vacances réservées aux handicapés, louait ses handicapés à des familles pour qu’elles évitent de faire la queue à Disney World.

Le scandale a fait grand bruit de l’autre côté de l’Atlantique ! Les handicapés étant prioritaires avec leurs accompagnateurs dans les parcs d’attractions, une entreprise de Floride spécialisé dans les vacances pour handicapés proposait aux familles de louer des handicapés pour éviter d’attendre des heures interminables dans les files d’attente de Disney World. « Ma fille a attendu une minute pour accéder à l’attraction It’s a small World. Les autres enfants ont dû attendre 2h30″, raconte une mère au New York Post après avoir loué un handicapé à cette entreprise.

Cette location était tarifée à hauteur de 130 dollars de l’heure ou 1000 dollars pour la journée. Ce qui représentait un gain d’argent pour les familles puisque le passe V.I.P. du parc, permettant de passer directement à toutes les attractions coûte 300 euros de l’heure ou 3000 euros pour la journée.

Heureusement pour la réputation du parc, un porte-parole assure que Disney World n’était pas au courant de ses pratiques frauduleuses : « Nous sommes en train d’examiner la situation et nous prendrons les mesures appropriées pour mettre fin à ce type d’activité. Il est inacceptable d’abuser des services mis en place pour les visiteurs handicapés ».

Les parents qui ont eu recours à cette pratique sont tombés bien bas ! Cette histoire aurait encore plus fait de bruit si elle s’était passé dans le nouveau parc d’attractions sur le thème du créationnisme !

Quand on sait que Disney World communique sur l’aspect familial de son parc, cette histoire paraît encore plus affligeante pour ceux qui ont loué des handicapés.

Mâcon : Elle accouche sur son palier avec l’aide de sa voisine

jennifer-et-kyllian-sont-rentres-en-pleine-forme-apres-cet-accouchement-sur-le-palier_125151_w250

Jennifer, une habitante de Mâcon en Saône et Loire, a mis au monde mercredi dernier son deuxième enfant sur le pas de la porte de son appartement. C’est sa voisine sexagénaire qui l’a aidée à accoucher. Huit heures du matin, mercredi 15 mai, quartier des Gautriats à Mâcon. Brigitte, retraitée âgée de 62 ans, sirote son café quand elle entend des cris venant des parties communes de son immeuble. « J’ai d’abord cru qu’il s’agissait de mes petits voisins puis ça insistait », explique-t-elle au Journal de Saône et Loire. Brigitte pense alors à une personne coincée dans l’ascenseur, mais elle est bien loin de s’imaginer ce qui l’attend réellement de l’autre côté de sa porte d’entrée.
« On voyait déjà le haut du crâne ! »
Curieuse et inquiète, Brigitte observe à travers le judas. C’est là qu’elle voit sa voisine de palier, enceinte, se tordant de douleur sur le sol. Sans réfléchir, elle se jette sur la jeune femme à l’instar des autres voisins qui appellent les pompiers. La retraitée couvre la future maman d’un plaid et lui demande si elle peut regarder à quel stade en est le labeur. « On voyait déjà le haut du crâne ! », s’exclame-t-elle. Brigitte n’est pas médecin, elle n’est pas non plus sage-femme et n’a jamais aidé qui que ce soit à accoucher, mais elle a vu des reportages à la télé. Au vu de l’avancement de l’accouchement, Brigitte estime qu’il n’y a pas de temps à perdre et demande à ses voisins de lui apporter des serviettes, des gants et de l’eau tiède. Elle ne se démonte pas et aide Jennifer à pousser.
« En 20 minutes c’était réglé »
Jennifer accouche alors sous les yeux de son mari, de sa fille de deux ans apeurée, et de ses voisins qui la supportent. « J’étais concentrée, j’entendais pourtant ma fille pleurer mais je sentais bien que le petit arrivait », raconte la jeune maman. Son petit Kyllian, visiblement pressé de sortir ne s’est pas fait prier, et en seulement « 20 minutes c’était réglé » selon le papa. Une fois le bébé sorti, Brigitte, en vraie experte, a le réflexe de l’attraper par les pieds pour le mettre la tête à l’envers et lui faire pousser un cri. « Je l’ai posé sur sa maman et je me suis mise à pleurer, à pleurer d’émotion », relate la sexagénaire, encore sous le coup de l’émotion. Les pompiers sont ensuite arrivés et ont emmené Jennifer et le bébé à la maternité. Toute la petite famille est désormais de retour à la maison et en pleine santé. Et tout cela, grâce à Brigitte, son sang-froid et ses soirées télé.

Les sacs à main sont plus sales que des toilettes publiques

sac-a-main-maje-10877944kxcic_1713

Une étude britannique estime que les sacs à main contiennent plus de bactéries qu’une cuvette de toilette publique. D’après les auteurs, un sac sur cinq serait même dangereux pour la santé.
Rarement lavés, les sacs sont un véritablement nid à microbes. A tel point qu’une étude menée par Initial Washroom Hygiene estime qu’ils contiennent plus de bactéries qu’une cuvette de toilette publique. Les auteurs en arrivent même à la conclusion qu’un sac à main sur cinq représenterait un risque pour la santé humaine.

La crème pour les mains… pas si propre. Parmi les objets qu’ils renferment, la crème pour les mains arrive en tête de ceux les plus sales. Suivent après le rouge à lèvre et le mascara, d’après cette étude datant de 2012 et exhumée lundi par le Daily Mail. Les tests effectués par les auteurs de l’étude révèlent que les sacs en cuir sont les plus risqués : leur matière serait propice à l’émergence et au développement des bactéries.

Lavez votre sac ! « Les sacs entrent régulièrement en contact avec vos mains et de nombreuses surfaces, le risque d’y transférer des germes est donc très important, d’autant plus que les sacs sont rarement nettoyés », a expliqué Peter Barratt, responsable technique d’Initial Washroom Hygien au site britannique. D’où les conseils simples des auteurs : laver régulièrement son sac, se laver aussi les mains pour ne pas le contaminer, et éviter de le poser par terre.

Un cycliste roule 1 000 kilomètres pour faire Parla-Montcuq

par-1483501-jpg_1367794

Un consultant en informatique de 35 ans a parcouru plus de 1 000 kilomètres en sept jours en vélo entre la région de Madrid et le Lot, par amour de l’effort, mais aussi du calembour, puisqu’il a intitulé son raid Parla-Montcuq, du nom des deux communes qu’il a reliées. Interrogé par un correspondant de l’AFP à son arrivée dans le petit bourg lotois dimanche soir, Jean-Charles Loeb, qui réside à Houilles dans les Yvelines, indique qu’il « aime s’imposer des défis » et assume son parti pris humoristique. « J’ai envisagé de faire Troyes-Foix-Sète, mais je n’ai pas trouvé de Vingt-et-Un », a-t-il déclaré.

De nombreux humoristes ont joué de longue date avec la consonance du nom de la commune du Quercy, au compte de plaisanteries grivoises. Ainsi, en 1976, Daniel Prévost faisait découvrir à la France entière le petit village de Montcuq dans Le Petit Rapporteur de Jacques Martin. Les habitants du bourg médiéval tiennent pourtant à faire sonner la consonne finale du nom de leur ville. Son charme avait séduit le chanteur Nino Ferrer, qui s’y établit en 1970 et y vécut jusqu’à sa mort en 1998.

Une première statue du pape François dans un champ de pommes de terre

1483642-453466-jpg_1367887_434x276

Une première statue du pape François a été inaugurée dimanche à Cicciano, près de Naples, dans le sud de l’Italie, avec à ses pieds des pommes de terre disséminées dans un petit champ, pour symboliser les origines piémontaises de sa famille paternelle.

L’acteur italien Barbato De Stefano a imaginé et financé cet hommage à la simplicité du nouveau chef de l’Eglise catholique. L’oeuvre, qui semble être la première au monde du genre, a été réalisée par le maître artisan napolitain Giuseppe Imperatore.

La statue entend restituer son apparition à la loggia de la basilique Saint-Pierre (après son élection le 13 mars) « où il n’a eu besoin que de quelques instants pour pénétrer le coeur des gens », dans « un bain de normalité sans apparats ni préjugés », a commenté Barbato De Stefano.

L’oeuvre qui a été seulement exposée une journée, devrait être remise au pape en juin. Exposée avec en fond une photographie de la basilique Saint-Pierre, elle reproduit dans le moindre détail la première apparition du pape argentin d’une manière un peu naïve.

« La pauvreté de mon village, a raconté Barbato De Stefano, est la richesse même de la communauté dans laquelle je suis né et j’ai grandi. En parcourant le monde, j’ai eu tant d’occasions de comprendre que malheureusement la richesse est la pauvreté de l’homme ».

L’oeuvre a été apportée sur un char intitulé « La pauvreté est la richesse de l’homme » avec la reproduction d’un des tableaux préférés de Jorge Mario Bergoglio, « La crucifixion blanche » de Marc Chagall (1938).

Les ancêtres Bergoglio cultivaient notamment la pomme de terre, ressource agricole du Piémont. Les parents du pape, né en 1936, avaient émigré vers l’Argentine dans l’entre-deux-guerres.