La formule du Coca-Cola vendue 15 millions de dollars, le temps d’une blague

1464519-452082-jpg_1346132_434x276

Un chineur américain qui affirme avoir trouvé dans un lot de vieux papiers la formule originale, et très secrète, du Coca-Cola, a cru pendant quelques minutes mercredi l’avoir vendue sur eBay pour… 15 millions de dollars.

Cliff Kluge, demeurant à la fois à Seattle (nord-ouest) et Ringgold en Georgie (sud-est) où se trouve le siège de Coca-Cola à Atlanta, pense avoir trouvé la recette ultra-secrète sur une feuille jaunie, tapée à la machine, au milieu d’un lot de vieilles lettres dans une vente après-décès d’un pharmacien du Tennessee voisin.

« C’est une lettre, avec une formule, et le procédé pour fabriquer » le Coca-Cola, avait affirmé le pilote de ligne à la télévision locale WXIA. « Je pense que c’est la recette du Coca-Cola ».

Il a alors décidé de vendre ce « document historique », daté du 15 janvier 1943, dont il ne garantissait cependant pas l’authenticité, avec une mise à prix de cinq millions de dollars et la possibilité de l’acheter tout de suite pour 15 millions de dollars.

Aucun enchérisseur ne s’est présenté pour la vente qui se terminait mercredi matin, mais un amateur a choisi d’acheter la pièce, tout de suite, pour… 15 millions de dollars.

Hélas pour le vendeur, l’amateur millionnaire n’était qu’un garçon de 15 ans, apparemment blagueur. « Ce n’est pas une enchère valable », a regretté, interrogé par l’AFP, M. Kluge qui compte représenter la pièce dans trois jours.

La société eBay s’est pour sa part refusée « à tout commentaire concernant les comptes des utilisateurs et leur historique d’enchères ».

La lettre avait été reproduite sur eBay avec des passages, qui paraissaient donner le nom des produits utilisés, occultés de blanc. Elle avait été visible un temps avec l’étiquette « Vendu ».

Chez Coca-Cola, on « dort sur ses deux oreilles ». « Il n’y a qu’une formule originelle secrète et elle est bien à l’abri d’un coffre » exposé dans le musée maison « The World of Coca-Cola » (Le monde de Coca-Cola) d’Atlanta, a indiqué à l’AFP Petro Kacur, porte-parole de la compagnie.

Depuis l’invention en 1886 du Coca-Cola par le pharmacien d’Atlanta John S. Pemberton, la boisson s’est rapidement popularisée et « beaucoup ont voulu imiter le Coca-Cola et développer leurs propres recettes, et ces imitations sortent de temps en temps », a-t-il précisé.

Le plus grand sachet de thé du monde peut remplir 100 000 tasses

decouvrez-le-plus-gros-sachet-de-the-du-monde_124235_w250

En Australie, l’entreprise, Planet Organic a fabriqué le plus grand sachet de thé du monde. Ce sachet de 151 kg peut servir à préparer 100 000 tasses environ. Le plus grand sachet de thé du monde pèse 151 kg. Il a été dévoilé dans le Queensland, en Australie, par Planet Organic, une entreprise d’aliments biologiques.

Un sachet de thé de 151 kg pour 100 000 tasses environ Ce sachet de thé surdimensionné mesure près de trois mètres de haut. Le sachet a été créé à partir de thé vert biologique. Selon les organisateurs, ce sachet de thé contient assez d’éléments pour remplir 100 000 tasses de thé. Cependant, avant de pouvoir utiliser ce sachet géant, il faudra d’abord trouver une tasse à la hauteur de ses dimensions impressionnantes. En effet, le prochain objectif du groupe Planet Organic pourrait bien être de fabriquer une tasse assez grande pour contenir ce sachet de 151 kg. Le groupe réfléchit donc déjà à un prochain record du record qui permettrait d’utiliser ce thé vert. En attendant de trouver cette tasse monumentale, les responsables de Planet Organic affirment que ce sachet sera tenu éloigné de l’eau bouillante. Le sachet de thé de forme pyramidale a été soulevé par un chariot élévateur.

Brian Condon, le porte-parole de l’entreprise Planet Organic soutient que ce sachet ne sera utilisé que quand il trouvera un récipient assez grand pour l’accueillir. De plus, il ne faudra pas être à court d’eau chaude pour partager ces 100 000 tasses de thé. Le précédent record du monde était de 120 kg Cette tentative de record du monde a été organisée dans le cadre d’une action de sensibilisation des Australiens au cancer.

Ce record du monde a été amélioré de 31 kg. Il a également permis de lever des fonds lors de cette action de bienfaisance. D’ailleurs, cet événement n’a pas encore été validé par le Guinness des Records, mais les organisateurs se montrent particulièrement confiants quant à la reconnaissance de leur travail. Le précédent record datait de 2011. Il était détenu jusqu’à présent par une société de Portsmouth qui avait réussi à créer un sachet de thé de 120 kg.

Avoir un chien réduirait les risques de maladies cardiaques

les-proprietaires-de-chiens-sont-en-meilleure-sante_124244_w250

D’après un organisme américain spécialisé dans les maladies cardiovasculaires, avoir un animal de compagnie permettrait de réduire significativement les risques de maladies cardiaques. The American Heart Association, un organisme américain qui traite des maladies cardiovasculaires et de la prévention des risques, a analysé différentes études sur les maladies cardiaques et en a déduit que posséder un animal de compagnie réduirait considérablement les risques de maladies cardiaques.

Les chiens poussent leurs propriétaires à l’activité physique En effet, avoir un chien impose à son propriétaire de le sortir régulièrement. C’est donc l’assurance d’avoir une activité physique dans la journée. Les études montrent donc qu’un propriétaire de chien a le cœur plus sain qu’un individu qui n’aurait pas d’animal. Et pour cause, le propriétaire de chien marche beaucoup plus que ceux que les autres. L’organisme américain en a donc déduit qu’avoir un chien « est probablement associé à une diminution du risque de maladie cardiaque », rapporte le Daily Mail. Un animal de compagnie pour retrouver le moral Les animaux auraient également un impact positif sur notre psychologie, affirme Glenn Levine, qui a dirigé à cette étude. D’après les différentes études, les bêtes joueraient un rôle important dans la réduction du stress. S’occuper d’un animal permettrait aussi de réduire son taux de cholestérol ainsi que les risques d’obésité. Ces recherches ont également montré que les personnes atteintes de maladies cardiaques avaient plus de chance de surmonter cette épreuve avec un animal de compagnie à ses côtés. Cependant, l’organisme tient tout de même à faire prendre conscience aux propriétaires d’animaux des véritables sources de cet impact positif sur la santé. Il ne s’agit pas simplement d’avoir un animal de compagnie mais d’en prendre soin. En s’occupant correctement de l’animal, l’individu est également plus apte à prendre soin de lui, précise le docteur Levine, de l’école de médecine de Houston, au Texas. « Nous ne voulons pas que les gens sortent et adoptent un chien ou un chat pour ensuite s’asseoir sur le canapé, manger des chips et fumer une cigarette en imaginant qu’ils vont maintenant vivre plus longtemps », précise le Dr Levine.

D’après un organisme américain spécialisé dans les maladies cardiovasculaires, avoir un animal de compagnie permettrait de réduire significativement les risques de maladies cardiaques. The American Heart Association, un organisme américain qui traite des maladies cardiovasculaires et de la prévention des risques, a analysé différentes études sur les maladies cardiaques et en a déduit que posséder un animal de compagnie réduirait considérablement les risques de maladies cardiaques.

La morte ressuscite onze ans après

2777797_0787c59a-b43c-11e2-a93e-001517810e22_640x280

Brenda Heist avait disparu un jour de février 2002. Ce matin-là, cette Américaine installée à Lititz, en Pennsylavnie, avait déposé sa fille de 8 ans et son fils de 12 ans à l’école. A la maison, le dîner était en train de décongeler et la lessive à moitié faite. Et puis plus rien. Malgré les recherches, cette comptable dans un magasin de voitures s’était totalement volatilisée.

A tel point que Lee, son mari, avait fini par faire reconnaître son décès par la en 2010. Quand John Schofield, l’enquêteur en charge du dossier depuis le départ, l’appelle cette semaine, Lee Heist est donc persuadé qu’on va enfin lui apprendre que la dépouille de son épouse a été découverte. L’issue est totalement à l’opposé, incroyable : officiellement morte, Brenda Heist est réapparue. Pendant onze ans, cette femme, aujourd’hui âgée de 54 ans, a vécu dans la misère à l’autre bout du pays.

Vendredi dernier, Brenda Heist pousse la porte d’un commissariat de Key Largo en Floride. Elle explique alors qu’elle est peut-être recherchée. De fait, quand l’officier vérifie son identité, la mention « disparue et probablement morte » apparaît. Il n’en était rien. Après avoir volontairement abandonné ses proches, la mère de famille, méconnaissable, a confié sa honte et présenté ses excuses à sa famille.

En 2002, le couple Heist avait engagé une procédure de divorce à l’amiable. Contrecarrée dans ses projets immobiliers, Brenda craque. Elle se réfugie dans un parc pour pleurer. C’est alors qu’elle est abordée par des inconnus qui s’apprêtent à rejoindre la Floride en stop et lui proposent de les accompagner. Brenda accepte et ne donnera plus jamais signe de vie. Selon ses déclarations, l’ancienne employée a vécu pendant sept ans avec un homme dans un camping-car mais a aussi passé de nombreuses nuits dans des tentes ou sous des ponts. Elle a survécu en effectuant de petits boulots et en grappillant de la nourriture dans les poubelles des restaurants. Face à la police, celle qui utilisait un pseudonyme a expliqué qu’elle n’avait jamais eu accès à un ordinateur et n’avait pas cherché à vérifier si elle était recherchée alors qu’elle avait pourtant bien conscience de sa situation.

Dans un premier temps, même le policier John Schofield, qui n’avait jamais décroché la photo de Brenda de son bureau, n’y a pas cru. « J’étais convaincu que quelque chose d’horrible lui était arrivé il y a plusieurs années », a-t-il confié aux médias locaux. Pour justifier sa « réapparition », Brenda a confié qu’elle était au bout du rouleau et n’avait plus le courage de fuir.

Les retrouvailles entre Brenda et ses proches s’annoncent compliquées. Au moment de la disparition, Lee avait été suspecté d’avoir supprimé son épouse, ce qu’il avait très mal vécu. Après avoir passé un test au détecteur de mensonge, il avait été mis hors de cause. Il s’est depuis remarié. Lorsque Brenda a été déclarée morte, il a également touché son assurance vie. Il lui aurait pourtant pardonné son geste. Morgan, sa fille, aujourd’hui âgée de 19 ans, est en plein désarroi. « Je n’aurais jamais cru qu’elle nous ferait ça à moi et à mon frère », a-t-elle confié.

Selon certains juristes, Brenda Heist ne devrait pas être poursuivie pour sa disparition volontaire. Mais elle va devoir engager des démarches pour justifier qu’elle est toujours en vie. Une résurrection administrative.

Il fait sa demande en mariage avec le jeu  »Angry Birds »

cet-homme-utilise-angry-birds-pour-demander-sa-petite-amie-en-mariage_124212_w250

Passionné du jeu « Angry Birds », Ben Levi a pensé que cela serait original d’utiliser ce jeu pour demander sa petite amie en mariage. Après avoir demandé de l’aide à Rovio, éditeur du jeu, Ben Levi a pu surprendre sa fiancée.

Les demandes en mariage se doivent d’être originales et Ben Levi l’a bien compris. Alors que sur le web, les vidéos de demandes originales affluent, en voici une énième qui confortera les joueurs invétérés du jeu « Angry Birds ». En effet, Ben Levi a demandé sa fiancée en mariage, lundi dernier, grâce à ce jeu dont le but est de tuer des cochons grâce à des oiseaux dotés de différentes capacités.
Il adore le jeu, Elle le déteste
Contrairement à Ben, Melissa Swift a toujours détesté « Angry Birds » et, pour cause, son compagnon est totalement obsédé par le jet d’oiseau. « Si on regarde la télé, il jouera à Angry Birds. Si on est allongé dans le lit, il y aura aussi Angry Birds. Nous sortons pour dîner entre amis comme des gens civilisés et il joue à Angry Birds » a-t-elle déclaré cette psychologue australienne de 24 ans au Huffington Post. Souhaitant lui faire changer d’avis mais surtout lui faire plaisir, Ben Levi a imaginé une demande en mariage par le biais de ce jeu qu’elle déteste tant. Pour ce faire, il a donc contacté la maison d’édition finlandaise du jeu, Rovio. « Je voulais faire quelques chose de spécial et vraiment l’épater » a raconté le jeune homme. Au moment de contacter Rovio, Ben Levi ne s’attendait pas du tout à une réponse. C’est au mois de janvier que Rovio lui a donné une réponse et a pensé à une demande originale. Celle-ci se fera au moment de passer le premier niveau. En effet, au lieu que s’affiche un message automatique de félicitations, c’est un « Epouse-moi Mel » qui s’est affiché alors que la jeune femme était en train de jouer sur sa tablette.
« C’était incroyable »
Rovio a simplement demandé à Ben Levi de filmer la scène. Ainsi, on peut voir la future mariée sauter de joie lorsqu’elle aperçoit ce message. « Je les aime […] Tout ça grâce à eux, alors je leur en suis à jamais reconnaissante » a déclaré Melissa Swift en évoquant la création de Rovio. « Je me souviens de l’avoir regardé et ne pas vraiment comprendre ce qui était en train de se passer. Il était agenouillé et j’ai alors pleuré… C’était incroyable » a expliqué la jeune femme en évoquant cette demande.

 

Refus de résilier l’abonnement mobile d’un ado décédé : Virgin s’excuse

smartphone-10653972sxjxi_1713

L’opérateur Virgin mobile, après avoir menacé de poursuites un père de famille qui refusait de payer l’abonnement téléphonique après la mort de son enfant décédé en janvier, a finalement reconnu lundi « une erreur humaine ».

Comment ajouter inutilement de la colère à la peine. Michel Sayer, un habitant des Vosges, a perdu son fils Valentin, 16 ans, en janvier dernier. Il avait alors envoyé en lettre recommandée le certificat de décès de son fils à Virgin mobile, afin de résilier la ligne de son fils. Mais il a reçu un courrier de l’opérateur le menaçant d’une procédure devant une juridiction civile s’il ne réglait pas les 18,99 euros d’abonnement mensuel de son fils. « Je suis certes le titulaire de son contrat de téléphone portable, puisqu’il était mineur, mais il est bien spécifié sur ce contrat qu’il était l’utilisateur de la ligne », avait expliqué à l’AFP Michel Sayer. « J’ai appelé à plusieurs reprises le service clients. J’ai beau leur expliquer que Valentin était mineur, je suis face à un mur. Et on reçoit des messages sur l’ancien téléphone de Valentin, pour demander qu’on paie : quand le téléphone de mon fils mort sonne, ça fait bizarre », avait raconté le père de famille.

« C’est une erreur humaine dans le fonctionnement de la ligne », a reconnu lundi auprès de l’AFP Virgin mobile, après la révélation de l’affaire. « La directrice du service clients a immédiatement appelé M. Sayer pour lui présenter ses excuses, au nom de la marque et à titre personnel », a indiqué l’opérateur, qui a « évidemment annulé la quittance ». « Virgin mobile est navré que cette erreur intervienne en plein deuil de la famille Sayer », a encore souligné l’entreprise de téléphonie.

Michel Sayer, qui est à titre personnel également abonné chez Virgin mobile ainsi que son épouse, avait auparavant indiqué souhaiter résilier toutes ses lignes « parce qu’on a vraiment le sentiment qu’on nous prend pour des imbéciles ». « On commence à peine à faire notre deuil et cette histoire nous pourrit la vie », avait-il déploré.