Les signes qui indiquent qu’elle simule !

orgasme_simulation

 

- Si elle a les yeux grands ouverts tournés vers le radio réveil pendant qu’elle crie….c’est qu’elle trouve le temps long donc elle simule

- Si elle reprend les paroles d’une chanson de Patrick Fiori type :  » Prends-moi comme dans un combat sans fin, envahis-moi, pose tes mains sur moi! « ….ça sent pas bon non plus !

- Si elle casse vos objets préférés pendant  » l’orgasme  » …c’est louche !

- Si sa meilleure amie en couple avec son ex dort dans la chambre voisine et qu’elle crie « Je suis marié avec un Dieu, PERSONNE ne m’as jamais fait çaaa !! « …elle en rajoute ne vous faites pas d’illusions !

- Si un jury vous donne des notes à côté du lit…c’est juste qu’elle veut gagner !

- Si elle arrive à parler de façon parfaitement audible et élaborée….c’est louche bis ! Pendant un vrai orgasme, à part des grognements et des bruits bizarres, on ne comprend rien !

- Si elle en profite pour vous demander des choses pendant….c’est pas gagné !  » t’as appelé EDF ?  »  » tu penseras à changer le filtre de la machine  »

- Si elle baille pendant…Les femmes savent faire plusieurs choses à la fois…mais quand même !

- Si elle a oublié votre anniversaire…..c’est qu’elle se rattrape !

- Si elle hurle alors que vous ne faites rien à ce moment là….c’est qu’il y a faux départ !

Morale de l’histoire : Rester vigilant ^^

Pourquoi Luigi est vert ?

lMiyamoto_Luigi

 

Il y a parfois des questions existentielles animant l’esprit fertile des joueurs. Parmi celles-ci, on retrouvait visiblement le « mais pourquoi Luigi porte-t-il une salopette verte ? » Shigeru Miyamoto lève aujourd’hui le voile sur l’un des mystères cosmiques du vidéoludisme mondial…

Et comme souvent, le mythe de la création d’un personnage vint d’une limitation technique. Explications.

… à cause des limitations de mémoire, le second personnage devait avoir une apparence identique au premier. Nous nous sommes penchés sur la question et nous avons dit : « Bon, même si nous avons le même personnage, nous pourrions changer sa couleur. » Mais une fois de plus nous étions limités dans la palette de couleurs.

Alors nous avons regardé les tortues présentes dans le jeu. Leurs têtes à couleur de chair et leurs carapaces sont vertes, alors nous pourrions utiliser la palette de couleurs des tortues pour ce personnage.

Et avec ces limitations techniques, nous nous sommes dits : « OK. Nous avons ces deux personnages. Hormis leurs couleurs, ils se ressemblent. Ils ne peuvent qu’être jumeaux. » A partir de là nous avons décidé : « OK, ils sont jumeaux et l’autre personnage (Luigi) sera le plus jeune frère.

Et ainsi naquit Luigi. Nouvelle preuve que les petites causes peuvent parfois produire de grands effets. Plusieurs décennies après cette naissance techniquement étonnante, Nintendo célèbre l’année de Luigi… et place le petit frère enfin dans la lumière.

Le plus grand pot de glace du monde est en Iran

1261348-434780-jpg_1132691_434x276

Le glacier iranien Choopan a présenté lundi à Téhéran un pot géant rempli de cinq tonnes de glace au chocolat qui, espèrent les organisateurs, devrait faire son entrée au Guinness des records.

L’actuel record est détenu depuis septembre 2005 par le glacier américain Baskin-Robbins, qui avait accumulé 4,02 tonnes (8,865 livres) de glace à la vanille.

Le pot, de plus de deux mètres de diamètre et 1,60 m de hauteur, a été présenté devant plus de 10.000 personnes dans la station de ski de Tochal, sur les hauteurs de la capitale, selon la société qui se présente comme l’un des trois premiers producteurs laitiers iraniens.

« La production des cinq tonnes a été achevée dimanche, puis il a fallu huit heures pour remplir le pot », a expliqué à l’AFP Khashayar Baheri, président du directoire de Choopan.

Des représentants du Livre des records étaient présents pour assister à l’évènement mais ils n’ont pu parler à la presse pour des « raisons de sécurité », a précisé M. Baheri.

Créé en 1991 dans les environs de Téhéran, Choopan s’est lancé l’année dernière dans la production de glaces. La société dit exporter ses produits dans plusieurs pays du Golfe et du Moyen-Orient, et prévoit d’entrer prochainement sur le marché russe.

LEGO retire un jouet jugé « raciste »

lego-le-palais-de-jabba-23156_w666cx273cy249

Le fabricant de jouets danois LEGO, a indiqué qu’il retirerait de la vente l’un de ses coffrets de blocs d’assemblage en plastique. Une décision qui fait suite à l’indignation d’une association autrichienne qui juge le jouet « raciste ».

S’inspirant d’un personnage du film de Georges Lucas, Le retour du Jedi (1983), la maquette Lego baptisée « Le palais de Jabba le Hutt », vendue environ 93 €, se compose d’un décor fidèle au film. Oui mais voilà, depuis quelques mois, l’Association de la culture turque d’Autriche s’indigne du message de haine véhiculé par ce jouet. « Cela n’a pas sa place dans les chambres d’enfant » a déclaré le président de l’association, Birol Kilic, avant d’expliquer : « La tour, qui ressemble à un minaret, est munie de mitrailleuses. Les enfants vont devenir insensibles à la violence et moins ouverts aux autres cultures ».

Car selon l’association, ce décor issu de l’imagination d’un réalisateur, serait une réplique de la mosquée Sainte Sophie d’Istanbul (Turquie), et l’artillerie lourde placée dans ces symboles religieux serait perçu comme un affront par l’association de la culture turque d’Autriche.
Le fabriquant LEGO, de son côté, a déclaré que le jouet serait retiré de la vente « d’ici la fin de l’année 2013 », mais n’a pas affirmé que cette décision était liée au mécontentement de l’association. « La décision de retirer le Palais de Jabba en 2013 a été prise lors du lancement en 2012, avant les critiques de cette communauté » a précisé LEGO sur son compte Twitter le 1er avril dernier.

Une société vous permet de tirer sur un mannequin ressemblant à votre ex

zombie-industries-23183_w228h140c1cx256cy129

Une société qui vous permet de tuer votre ex grimée en zombie, voilà qui avait tout d’une blague de mauvais goût sauf que pas du tout.

Zombie Industries est une société dont le concept fait froid dans le dos. En effet celle-ci propose d’acheter en ligne des cibles de tirs, mannequins taille réelle façon zombie, ressemblant un maximum aux ex-copines des acheteurs. Le client pourra une fois sa « cible » prête, lui tirer dessus à volonté et, pour plus de réalisme, celle-ci saignera à chaque balle reçue. Le but étant, vous l’aurez compris, d’assouvir ses petites vengeances personnelles.

​Sur le site on peut lire en guise de punchline « Attention, l’enfer est plus doux que la fureur d’une femme humiliée, mais redoutez aussi celle d’un homme méprisé ! ». ​Le site 7sur7.be rapporte également quelques commentaires très effrayants provenant de clients de Zombie Industries comme celui-ci : « Celle aux cheveux foncés ressemble à mon ex-femme, j’ai hâte de la massacrer ! ».

Bien évidemment, le site a reçu beaucoup d’accusation d’appel à la haine mais la société se défend sur MSN, sans grande conviction ainsi : « Nous n’encourageons la violence envers les femmes d’aucune manière. C’est simplement un zombie qui ressemble à n’importe quel autre zombie ou monstre fictif. » Comme le site 7sur7.be le note également, afin de faire taire toute polémique la société en rajoute une couche en offrant une réduction de 50% sur les mannequins « en l’honneur de toutes les femmes« . Euh…ça ne ressemblerait pas à un affront idiot supplémentaire ça ?

Inde : Des sous-vêtements anti-viol bientôt commercialisés

des-sous-vetements-anti-viol-23159_w666cx2178cy678

 

Ces derniers mois, de nombreux faits divers relatant des viols, ont suscité une vaste polémique en Inde. En réponse, des étudiants indiens ont inventé des sous-vêtements anti-viol. Ces derniers délivrent un choc électrique à l’agresseur et localisent instantanément la victime. Idée de génie ou création d’inventeurs utopistes ?

Niladri Basu, Manisha Mohan et Rimpi Tripathy sont trois brillants étudiants en ingénierie . Ils viennent de créer un produit susceptible de sauver des millions de femmes. Les trois Indiens ont mis au point des sous-vêtements anti-viol, qui donnent des décharges électriques à l’agresseur jusqu’à ce qu’il arrête. Baptisé SHE, cette invention reste aujourd’hui à l’état de prototype, mais pourrait-être commercialisée dés le mois de mai 2013. Mais pourquoi avoir créé un tel concept ? « A l’école, on nous a toujours appris à être bon avec tout le monde autour de nous (…) Mais nous avons découvert que le monde réel était beaucoup plus cruel (…) Alors que les législateurs mettent des lustres à adopter des lois, et même après les nouvelles règlementations, les femmes ne sont pas en sécurité en Inde. Par conséquent, nous avons lancé un concept d’auto-défense qui protège les femmes contre le harcèlement domestique, social et professionnel », expliquent les inventeurs du produit à l’agence Press Trust of India (PTI).

Ces sous-vêtements sont munis de capteurs de pression. Un dispositif électrique est situé au niveau de la poitrine, première zone touchée par l’agresseur selon plusieurs études. Ils possèdent également un système de géolocalisation, qui situera la victime et alertera la police et la famille. « La personne qui tentera de molester une fille recevra le choc de sa vie. De plus, le sms envoyé permettra aux services de secours et à la famille de se rendre rapidement sur place », se réjouit Manisha Mohan, avant d’ajouter : « Malgré les nouvelles lois, les femmes ne sont pas en sécurité en Inde. Par conséquent, nous avons opté pour l’auto-défense, qui est la seule façon de protéger les femmes contre le harcèlement ». Si cette invention est jugée efficace sur le terrain, elle devrait certainement dépasser les frontières de l’Inde. D’après les chiffres du gouvernement français, 75 000 femmes sont violées chaque année dans l’hexagone, soit une femme toutes les 7 minutes.