Un Chinois se tient en vie avec sa propre machine à dialyse

hu-songwen

En 1993, Hu Songwen a été diagnostiqué d’une maladie du rein (néphropathie) nécessitant un traitement par dialyse pour une durée de 20 ans. Après six ans, la famille de Songwen ne pouvait plus payer les frais d’hôpital, le poussant à créer sa propre machine. « Le coût pour un traitement à la maison est de seulement 9,60 $, ce qui représente 12 % de ce que l’hôpital charge pour une dialyse », a expliqué le Chinois. Depuis 13 ans, l’invention le tient en vie à une fraction du coût normal. Celle-ci a été fabriquée avec de l’équipement médical tel que des tubes de plastique et une pompe à sang. Le rôle de la machine est d’éliminer les impuretés de son sang puisque ses reins ne sont plus capables de le faire. Pour y parvenir, Songwen mélange du chlorure de potassium, du chlorure de sodium et de l’hydrogénocarbonate de sodium à de l’eau purifiée, ce qui forme sa solution de dialyse.

Jusqu’à l’an dernier, Songwen n’avait pas partagé son secret. C’était avant la publication d’une vidéo sur Youtube où l’homme dévoile son traitement maison dans le but d’obtenir de meilleurs soins. La vidéo a vite fait sensation non pas sans soulever l’indignation. Plusieurs se sont montrés outrés qu’un pareil traitement en hôpital soit aussi coûteux. Et la solution de ce pauvre Chinois n’est pas sans faille : sa machine est dangereuse. Deux de ses amis avaient construit une machine semblable et sont morts en l’utilisant. Après la diffusion de la vidéo, l’administration municipale a ajouté Songwen à sa liste de patients pour le même coût de son traitement maison. Cependant, le Chinois n’a pas encore accepté car, selon lui, l’hôpital le plus proche est bondé en plus d’être loin de son domicile.

Une autoroute partiellement fermée suite à un déversement de briques Lego

Lego Spill

En Virginie-Occidentale, la circulation sur l’autoroute Interstate 79 a été ralentie par un déversement de briques Lego. Les jouets seraient tombés de sacs attachés au toit d’une automobile, obligeant les autorités à fermer une des deux voies le temps que ce gâchis soit nettoyé. Tiffany Lantz, une maman qui habite à proximité, a pris responsabilité de cet incident.

« Ces briques Lego se trouvaient dans des sacs attachés au toit de l’automobile. Ils se sont décrochés lorsque la courroie s’est desserrée et mon garçon s’est mis à pleurer. Ça m’a paru d’une éternité. J’ai tenté d’en récupérer un maximum car je n’a pas l’argent pour lui en acheter d’autres », a-t-elle exprimé sur la page Facebook officielle des autorités locales du transport .

Tiffany Lantz s’est également excusée auprès des automobilistes dont le trajet a été légèrement perturbé par le déversement de briques.

Elle empoisonne son vagin pour se débarrasser de son mari

couple3

 

Au Brésil, une femme a utilisé son propre vagin comme arme fatale.

Mante religieuse
Engager un tueur à gages pour tuer son mari ? Pas assez original pour cette Brésilienne de Sao José do Rio Preto. Selon le quotidien argentin «La Razon», la jeune femme aurait injecté un poison mortel dans son vagin. Mais lorsque son cher et tendre s’est adonné à une petite gâterie, il a immédiatement «senti» que quelque chose n’allait pas…

Soupçonnant un problème, l’homme a traîné son épouse jusqu’à l’hôpital. Là, sous le microscope, l’horrible vérité est apparue. Non seulement la jeune femme voulait le quitter, mais elle essayait en plus de l’assassiner ! L’amoureux malheureux a rapidement subi un lavage gastrique pour ôter tout risque d’intoxication. Ses jours ne sont plus en danger.

Alsace : de l’énergie produite grâce au jus de choucroute !

alsace-lenergie-produite-grace-jus-choucroute-L-jXJEeg

Située à une vingtaine de kilomètres au sud de Strasbourg, Krautergersheim s’est auto-proclamée « capitale de la choucroute ». Et pour cause, 70% de la production française provient de cette commune. Depuis un an, le jus issu de la fermentation des choux permet de produire de la chaleur et de l’électricité. Explications.

Auparavant le jus de choucroute, très corrosif, était rejeté dans les cours d’eau, car il ne peut pas être traité de la même façon que les eaux usées du secteur résidentiel. Il polluait donc les cours d’eau.

Mais la station d’épuration locale a trouvé un moyen de valoriser ce jus de choucroute pour produire de l’énergie :

« On a trouvé des bactéries capables de consommer en quelques heures 90% des composants organiques du jus. Et en plus, elles produisent par méthanisation un biogaz d’une excellent qualité » a expliqué à l’AFP le porte-parole de la Lyonnaise des Eaux Clément Ritter.

Extrait dans une grande tour, ce biogaz est ensuite mélangé à celui issu de la digestion des boues d’épuration. La chaleur produite par le biogaz permet de couvrir les besoins de la station d’épuration.

Mais lors des « pics de production » de choucroute, le traitement du jus offre un surplus d’énergie utillisé pour produire de l’électricité revendue à EDF.

« Notre principal objectif est d’être autonome en matière de chaleur, mais il nous arrive d’avoir du surplus grâce au biogaz que l’on transforme alors en électricité, quand l’activité choucroutière est au plus haut » assure le directeur de la station d’épuration Jérôme Fritz.

En une année, le biogaz issu du jus de choucroute équivaut à la consommation d’énergie de 1.500 personnes.

Il dépense plus de 1100€ en donuts virtuels !

depense-1100-donuts-virtuels-L-rOdX8d

Theo Rowland-Fry, un gamin de 8 ans, a récemment dépensé plus de 1100€ (980£) en donuts virtuels et autres achats in-app dans le jeu The Simpsons Tapped Out sur iPad !

Le jeune garçon qui ne savait pas ce qu’il faisait, a acheté tout ce qu’il pouvait pour avancer dans le jeu, sans visiblement rencontrer une seule fois une demande de confirmation pour ses achats. Ses parents ne se sont aperçus de rien jusqu’à ce que leur banquier les appelle, car leur compte en banque était à découvert ! L’enfant avait ainsi réalisé plus de 100 achats allant de 1.50£ à 75£ sur iTunes. Après avoir contacté longuement Apple, le couple a été remboursé intégralement.

Ce n’est pas la première fois que ce type de fait se produit, pointant encore une fois du doigt le problème sur la sécurité et les dérives que peuvent provoquer les achats in-app sur tablettes et smartphone.

Les vaches aiment le cannabis ?

vache

En Roumanie, cinq agriculteurs, ont été inculpés pour avoir nourri leurs vaches avec du cannabis. Les éleveurs se sont justifiés en prétendant qu’ils ne savaient pas que cette plante était une drogue.

On peut avoir des doutes sur leur bonne foi. L’un des éleveurs a déclaré : « J’en ai planté parce que mes vaches raffolent de cette plante. Une vache bien nourrie et heureuse c’est une vache qui donne du bon lait et en grandes quantités.