Deux lesbiennes transforment leur fils adoptif en fille

tammy-4-horizontal-gallery-600x360

 

Un enfant de 11 ans va subir une opération chirurgicale pour se faire enlever son pénis après avoir pris des hormones depuis l’age de 8 ans. L’enfant, élevé par un couple de lesbiennes, se sentirait une fille depuis toujours, selon ses mamans, qui lui font subir tout cela pour sa santé… Quand le progressisme sociétal couplé à un consumérisme maladif utilisent la science pour mettre en place Le meilleur des mondes…

Dans un avenir proche, nous serons enfin libérés de l’oppression homophobe de Dame nature et nous pourrons avoir fabriquer des enfants qui ressemblent à ce qu’on veut. Car enfin, vu ce que coutent les gamins, n’est-il pas normal qu’ils correspondent exactement aux attentes de leurs parents consommateurs ?

Heureusement, les Californiens « sont en avance » sur nous, ils sont plus « tolérants » et comprennent que chacun doit pouvoir vivre sa vie comme il l’entend. Ainsi, non content d’avoir autorisé le mariage et l’adoption aux homosexuels, l’état permet aussi à des enfants de subir des opérations de changement de sexe.

Un couple de lesbiennes traite donc son fils contre sa terrible condition de mâle. Depuis ses 8 ans, Thomas Lobel, un petit garçon adopté acheté par un couple de lesbiennes, et désormais rebaptisé Tammy, subit donc un traitement hormonal pour enfin devenir une fille. Pour ses 11 ans, ses deux super mamans vont même lui offrir un vagin et lui faire découper son pénis. Happy Birthday ! Mais ne soyons pas médisants : les deux mamans font cela pour la santé de leur enfant qui se sent fille depuis toujours et qui risquerait fortement de se suicider à l’adolescence s’il ne dispose pas d’un organe féminin.

On imagine évidement qu’à 8 ans, vivant entre deux mamans lesbiennes, l’enfant aura eu tout le recul et le libre arbitre pour décider de subir des modifications hormonales et chirurgicales, dont aucun enfant au monde de cet age n’a connaissance…

Pour justifier la loi inique sur l’homoparentalité et le mariage gay, les progressistes donneurs de leçons nous expliquent que plusieurs pays le font déjà. Ils oublient, du coup, les dizaines d’autres pays qui refuseront toujours cette aliénation. Ils oublient, surtout, les exemples répugnants qui prouvent qu’il n’y a plus de limite une fois cette barrière sociétale explosée (mariage à trois au brésil, enfant de 8 ans bourré aux hormones pour ressembler à maman et maman…).

Elle vend sa virginité 750 000 $

 

Catarina Migliorini est une étudiante brésilienne en éducation physique qui a trouvé une façon originale d’amasser des fonds pour une organisation caritative. La jeune adulte de 20 ans a vendu sa virginité sur Internet à un Japonais nommé Natsu pour la rondelette somme de 750 000 $. Au total, 15 personnes avaient misé sur l’offre unique de Migliorini, dont les Américains Jack Miller et Jack Right. La femme compte utiliser l’argent afin de bâtir des maisons destinées aux familles démunies. Cependant, sa méthode est loin de faire l’unanimité : des quatre coins du globe, les critiques dénoncent cette « prostitution » qui fera l’objet d’un documentaire australien intitulé Virgins Wanted.

« J’ai abordé le tout comme des affaires. J’ai l’opportunité de voyager, de faire partie d’un film et d’obtenir une prime par-dessus le marché. Si vous ne le faites qu’une seule fois dans votre vie, vous n’êtes pas une prostituée, au même titre que si vous prenez une excellente photo vous n’êtes pas nécessairement photographe. L’enchère n’est que commerciale, au fond je suis une femme romantique et je crois en l’amour. Mais ce montant d’argent apportera son lot de changements majeurs dans ma ville », a réfuté Migliorani dans le quotidien Folha.

Son missile miniature abat sa femme

 

Un adepte de modèles réduits en Russie a fabriqué son propre petit missile avant de le lancer près du village Borisovo, dans la région du Vologda. Sa femme assistait au décollage un peu plus loin. L’homme de 42 ans, dont l’identité n’a pas été révélée, ne s’attendait pas à ce que son invention coûte la vie de sa douce moitié.

« Au moment du dévollage, la réplique de missile a changé de cap et a frappé son épouse en pleine tête. La femme est morte à l’hôpital », ont annoncé les enquêteurs attitrés à ce drame insolite. Le mari pourrait faire face à deux années de prison pour homicide involontaire.

Il tue ses parents puis organise une fête chez lui

 

En Floride, un adolescent âgé de 17 ans, Tyler Hadley, a tué Blake et Mary-Jo Hadley. Le jeune a invité des amis chez lui pour fêter puis a sauvagement battu ses propres parents à mort avant de cacher les dépouilles dans une chambre verrouillée. Le procureur Tom Bakkedahl a vu les corps : « C’est absolument horrifiant. Les blessures étaient simplement massives », a-t-il confié à l’Associated Press.

L’accusé de meurtre au second degré évitera la peine de mort car il n’est pas un adulte. Ce dernier a publié sur Facebook samedi dernier qu’il organisait une fête dans sa maison la nuit du double assassinat. Peu de temps après avoir partagé ce message, Hadley aurait attaqué ses parents avec une brutalité sans précédent. La violence a eu raison d’eux et le meurtrier a dissimulé les corps dans la chambre à coucher. Des douzaines de jeunes ont répondu à l’appel, inconscients que des cadavres reposaient à quelques pas d’eux.

La police a été appelée sur place car des voisins se sont plaints du vacarme causé par les fêtards. Un peu plus tard, craignant un possible meurtre, information partagée par une source anonyme, la police est retournée chez Tyler Hadley et a fouillé la maison pour y découvrir les deux cadavres. L’adolescent sera jugé le mois prochain et son accusation de meurtre au deuxième degré pourrait être rehaussée en fonction de la gratuité des actes commis.

100 orgasmes par jour !

 

Alors que certaines femmes se plaignent de n’avoir jamais expérimenté un véritable orgasme, la Britannique Kim Ramsey en a 100 par jour. Cependant, n’allez pas croire que c’est normal : la femme de 44 ans est atteinte d’un rare état pathologique qui la rend excitée constamment. Le moindre de ses mouvements peut lui provoquer un plaisir culminant. Sa condition est telle que les voyages à bord de trains, d’automobiles ou même des tâches ménagères la mène au septième ciel.

Les orgasmes perpétuels de Ramsey sont loin de ceux auxquels vous pouvez penser. Ils sont douloureux, l’épuisent et l’empêchent d’avoir une relation normale. « Les autres femmes se demandent comment atteindre l’orgasme : je me questionne à savoir comment cesser les miens », a confié la femme au quotidien The Sun.

Des spécialistes ont diagnostiqué un trouble persistant et intraitable de l’excitation génitale chez Ramsey, qui aurait été causé par une chute dans un escalier il y a une décennie. Suite à cet accident, des kystes médullaires se seraient formés à l’intérieur de la victime, créant son problème peu commun. Ses problèmes ont commencé en 2008 alors qu’elle fréquentait un homme : « J’ai eu des orgasmes ininterrompus pendant quatre jours. Je croyais que je devenais folle. C’est aussi arrivé avec un autre partenaire ; j’ai même tenté de m’asseoir sur des pois congelés », a expliqué Ramsey.

Tuée par sa famille après avoir pris une glace sans permission

 

En Arizona, une fillette de 10 ans a été retrouvée morte dans un coffre à bagages. Ses parents ont d’abord avoué que l’enfant avait succombé en jouant à cache-cache, mais les enquêteurs n’ont pas mordu. Ceux-ci croient plutôt que la famille est directement responsable de cette tragédie; Ame Deal aurait suffoqué après avoir été enfermée dans cet espace restreint car elle avait pris une glace dans le congélateur sans obtenir de permission.

Le service de police de Phoenix a révélé que la grand-mère, les deux cousins et la tante de la victime ont souvent traité la fillette avec cruauté. « L’enfant est mort entre les mains de ceux qui étaient supposés l’aimer et prendre soin d’elle…Cette affaire a donné des maux de cœur à certains de nos détectives les plus expérimentés », a avoué le porte-parole du service de police de Phoenix, le sergent Trent Crump.

La cause de la mort de la jeune Ame Deal était d’abord inconnue, mais cette donnée a été rectifiée lorsque Samantha Allen (23 ans) et John Allen (23 ans) ont avoué avoir placé leur enfant dans le coffre à bagages pour ensuite le cadenasser. Ils ont aussitôt été accusés de meurtre au premier degré. C’est le père qui se serait fâché que le bambin s’empare d’une glace sans sa permission. La tante, Cynthia Stoltzmann (44 ans) et la grand-mère, Judith Deal (62 ans) ont toutes deux été accusées de kidnapping et d’avoir maltraité un enfant car il a été découvert qu’elles enfermaient la victime dans le coffre à répétition.

Des témoins ont aussi avoué aux enquêteurs que la fillette subissait d’autres punitions abominables, par exemple elle était forcée d’écraser des canettes avec ses pieds, manger des excréments de chien ou encore effectuer des exercices dehors dans des conditions extrêmes. La tante a d’ailleurs confessé avoir mis de la sauce brûlante dans la bouche de Ame Deal, en plus de la frapper avec une palette surnommée « Butt Buster » ou de la forcer à dormir sur le plancher d’une cabine de douche car elle faisait pipi au lit.

Douze enfants vivaient dans la résidence des Allen et ont été pris en charge par le service de la protection de la jeunesse.