Elle vole 30 000 $ à des fraudeurs du Nigéria

 

Qui n’a jamais ouvert sa boite de courrier électronique pour y trouver un message vous félicitant d’avoir gagné une grosse somme d’argent? Les fraudeurs du Nigéria sont bien connus auprès des autorités et polluent Internet depuis des années avec leurs courriels qui, trop souvent, appâtent les plus crédules d’entre-nous. À Brisbane, en Australie, une femme a déjoué ces escrocs et leur a soutiré plus de 30 000 $.

Sarah Jane Cochrane-Ramsey (23 ans) était en fait une employée des fraudeurs nigériens, mais n’était pas au courant de leurs activités illégales. Sa tâche consistait à fournir un compte bancaire australien par lequel ses employeurs seraient en mesure de transiger des paiements reçus depuis un site douteux spécialisé en vente automobile. En échange de ses bons services, la jeune adulte devait garder 8 % de toute somme transférée à son institution puis transférer le reste aux escrocs.

Au lieu de cela, Sarah Jane a conservé les deux paiements qu’elle a reçus, totalisant 33 350 $. Les clients dupés dans cette vente automobile ont contacté les autorités, qui ont retracé le compte bancaire à celui de la jeune adulte. Une enquête révéla que les fraudeurs nigériens utilisaient un serveur Internet situé à New York pour afficher leurs automobiles à vendre. Sarah Jane a été accusée de fraude fiscale et a plaidé coupable. En attendant sa sentence prévue le mois prochain, elle a été libérée sous caution.

Article précédent Article suivant