Les toilettes connectées victimes de piratage !

toilettes-connectees-victimes-de-piratage

 

Qui aurait pu imaginer que des toilettes pouvaient être piratées ? Oui, vous lisez bien : les toilettes électroniques d’un fabricant japonais font aujourd’hui l’objet d’une sécurité défaillante. En effet, il semblerait que ces toilettes « révolutionnaires » aient été victimes d’un piratage via une application pour smartphones.

La société Lixil est connue pour commercialiser des toilettes atypiques. En effet, Lemodèle Satis, tout droit venu du Japon, a la particularité d’être contrôlable à distance par le bais d’une application Android. De ce fait, l’utilisateur peut aisément déclencher l’ouverture ou la fermeture de la cuvette, tirer la chasse d’eau, activer la musique ou le diffuseur de parfum.

Les experts Trustwave Holdings expliquent dans un rapport de sécurité qu’il est effectivement possible de pirater les toilettes Satis : «En utilisant ainsi l’application, une personne mal intentionnée pourrait forcer le siège à tirer la chasse à répétition, relever ou abaisser la lunette, activer le séchoir ou le robinet, causant un inconfort pour l’utilisateur.»

Article précédent Article suivant