Mâcon : Elle accouche sur son palier avec l’aide de sa voisine

jennifer-et-kyllian-sont-rentres-en-pleine-forme-apres-cet-accouchement-sur-le-palier_125151_w250

Jennifer, une habitante de Mâcon en Saône et Loire, a mis au monde mercredi dernier son deuxième enfant sur le pas de la porte de son appartement. C’est sa voisine sexagénaire qui l’a aidée à accoucher. Huit heures du matin, mercredi 15 mai, quartier des Gautriats à Mâcon. Brigitte, retraitée âgée de 62 ans, sirote son café quand elle entend des cris venant des parties communes de son immeuble. « J’ai d’abord cru qu’il s’agissait de mes petits voisins puis ça insistait », explique-t-elle au Journal de Saône et Loire. Brigitte pense alors à une personne coincée dans l’ascenseur, mais elle est bien loin de s’imaginer ce qui l’attend réellement de l’autre côté de sa porte d’entrée.
« On voyait déjà le haut du crâne ! »
Curieuse et inquiète, Brigitte observe à travers le judas. C’est là qu’elle voit sa voisine de palier, enceinte, se tordant de douleur sur le sol. Sans réfléchir, elle se jette sur la jeune femme à l’instar des autres voisins qui appellent les pompiers. La retraitée couvre la future maman d’un plaid et lui demande si elle peut regarder à quel stade en est le labeur. « On voyait déjà le haut du crâne ! », s’exclame-t-elle. Brigitte n’est pas médecin, elle n’est pas non plus sage-femme et n’a jamais aidé qui que ce soit à accoucher, mais elle a vu des reportages à la télé. Au vu de l’avancement de l’accouchement, Brigitte estime qu’il n’y a pas de temps à perdre et demande à ses voisins de lui apporter des serviettes, des gants et de l’eau tiède. Elle ne se démonte pas et aide Jennifer à pousser.
« En 20 minutes c’était réglé »
Jennifer accouche alors sous les yeux de son mari, de sa fille de deux ans apeurée, et de ses voisins qui la supportent. « J’étais concentrée, j’entendais pourtant ma fille pleurer mais je sentais bien que le petit arrivait », raconte la jeune maman. Son petit Kyllian, visiblement pressé de sortir ne s’est pas fait prier, et en seulement « 20 minutes c’était réglé » selon le papa. Une fois le bébé sorti, Brigitte, en vraie experte, a le réflexe de l’attraper par les pieds pour le mettre la tête à l’envers et lui faire pousser un cri. « Je l’ai posé sur sa maman et je me suis mise à pleurer, à pleurer d’émotion », relate la sexagénaire, encore sous le coup de l’émotion. Les pompiers sont ensuite arrivés et ont emmené Jennifer et le bébé à la maternité. Toute la petite famille est désormais de retour à la maison et en pleine santé. Et tout cela, grâce à Brigitte, son sang-froid et ses soirées télé.

Article précédent Article suivant