Des scientifiques tentent de fabriquer du tissu humain

fabrication-tissu-humain-imprimante-3d

 

Des scientifiques britanniques ont utilisé une imprimante 3D sur mesure pour fabriquer une matière synthétique ressemblant à des tissus vivants qui pourrait un jour servir à des fins médicales, selon les résultats publiés jeudi 04 avril 2013.

Les résultats de l’expérience sont publiées dans le numéro d’avril du magazine scientifique Science: 3D Printing of Tissue-Like Materials.

Cette nouvelle matière est constituée de milliers de gouttelettes d’eau. Chacune des ces gouttelettes est enrobée d’un film de graisse et sont reliées entre-elles. Ce matériau est capable de remplir certaines fonctions du corps humain. La matière gélatineuse ainsi créer peut être fléchie comme un muscle et transmettre des signaux électriques tels que les chaînes de neurones.

POURQUOI UTILISER UNE IMPRIMANTE 3D ? Le mécanisme de création de ce nouveau type de matériau est très complexe et demande d’appliquer un mode opératoire très fin et précis. Du dosage et de la mise en contact des différents composants dépende la réussite de l’opération. Le détail de la méthode est expliquer en anglais dans cet article de nature.com. L’imprimante 3D imaginée par les scientifiques d’Oxford éjecte des gouttelettes d’eau via une buse en verre dans un récipient contenant les lipides.

DES FINS MÉDICALES POSSIBLES ? Ce matériau synthétique pourrait préfigurer les tissus synthétiques de demain ou servir de modèle pour la fabrication d’organes. Cependant la technologie est encore trop rudimentaire, le chemin restant à parcourir pour créer des tissus qui pourraient se substituer au vivant est encore long. L’objectif des scientifiques n’étant pas d’imiter des tissus humains le plus fidèlement possibles mais de fabriquer une matière capable de reproduire les mêmes fonctions que les tissus humains.

Article précédent Article suivant