Tuée par sa famille après avoir pris une glace sans permission

 

En Arizona, une fillette de 10 ans a été retrouvée morte dans un coffre à bagages. Ses parents ont d’abord avoué que l’enfant avait succombé en jouant à cache-cache, mais les enquêteurs n’ont pas mordu. Ceux-ci croient plutôt que la famille est directement responsable de cette tragédie; Ame Deal aurait suffoqué après avoir été enfermée dans cet espace restreint car elle avait pris une glace dans le congélateur sans obtenir de permission.

Le service de police de Phoenix a révélé que la grand-mère, les deux cousins et la tante de la victime ont souvent traité la fillette avec cruauté. « L’enfant est mort entre les mains de ceux qui étaient supposés l’aimer et prendre soin d’elle…Cette affaire a donné des maux de cœur à certains de nos détectives les plus expérimentés », a avoué le porte-parole du service de police de Phoenix, le sergent Trent Crump.

La cause de la mort de la jeune Ame Deal était d’abord inconnue, mais cette donnée a été rectifiée lorsque Samantha Allen (23 ans) et John Allen (23 ans) ont avoué avoir placé leur enfant dans le coffre à bagages pour ensuite le cadenasser. Ils ont aussitôt été accusés de meurtre au premier degré. C’est le père qui se serait fâché que le bambin s’empare d’une glace sans sa permission. La tante, Cynthia Stoltzmann (44 ans) et la grand-mère, Judith Deal (62 ans) ont toutes deux été accusées de kidnapping et d’avoir maltraité un enfant car il a été découvert qu’elles enfermaient la victime dans le coffre à répétition.

Des témoins ont aussi avoué aux enquêteurs que la fillette subissait d’autres punitions abominables, par exemple elle était forcée d’écraser des canettes avec ses pieds, manger des excréments de chien ou encore effectuer des exercices dehors dans des conditions extrêmes. La tante a d’ailleurs confessé avoir mis de la sauce brûlante dans la bouche de Ame Deal, en plus de la frapper avec une palette surnommée « Butt Buster » ou de la forcer à dormir sur le plancher d’une cabine de douche car elle faisait pipi au lit.

Douze enfants vivaient dans la résidence des Allen et ont été pris en charge par le service de la protection de la jeunesse.

Article précédent Article suivant