Un Chinois se tient en vie avec sa propre machine à dialyse

hu-songwen

En 1993, Hu Songwen a été diagnostiqué d’une maladie du rein (néphropathie) nécessitant un traitement par dialyse pour une durée de 20 ans. Après six ans, la famille de Songwen ne pouvait plus payer les frais d’hôpital, le poussant à créer sa propre machine. « Le coût pour un traitement à la maison est de seulement 9,60 $, ce qui représente 12 % de ce que l’hôpital charge pour une dialyse », a expliqué le Chinois. Depuis 13 ans, l’invention le tient en vie à une fraction du coût normal. Celle-ci a été fabriquée avec de l’équipement médical tel que des tubes de plastique et une pompe à sang. Le rôle de la machine est d’éliminer les impuretés de son sang puisque ses reins ne sont plus capables de le faire. Pour y parvenir, Songwen mélange du chlorure de potassium, du chlorure de sodium et de l’hydrogénocarbonate de sodium à de l’eau purifiée, ce qui forme sa solution de dialyse.

Jusqu’à l’an dernier, Songwen n’avait pas partagé son secret. C’était avant la publication d’une vidéo sur Youtube où l’homme dévoile son traitement maison dans le but d’obtenir de meilleurs soins. La vidéo a vite fait sensation non pas sans soulever l’indignation. Plusieurs se sont montrés outrés qu’un pareil traitement en hôpital soit aussi coûteux. Et la solution de ce pauvre Chinois n’est pas sans faille : sa machine est dangereuse. Deux de ses amis avaient construit une machine semblable et sont morts en l’utilisant. Après la diffusion de la vidéo, l’administration municipale a ajouté Songwen à sa liste de patients pour le même coût de son traitement maison. Cependant, le Chinois n’a pas encore accepté car, selon lui, l’hôpital le plus proche est bondé en plus d’être loin de son domicile.

Article précédent Article suivant