Un Japonais de 80 ans gravit l’Everest, un record mondial

everest-1494016-jpg_1377704

Un alpiniste japonais de 80 ans, amateur de sensations fortes depuis près d’un quart de siècle, a atteint l’Everest jeudi, devenant la personne la plus âgée à vaincre le plus haut sommet du monde, selon son site internet et un responsable népalais. « Je me sens le plus heureux du monde. Je ne me suis pas senti comme ça de toute ma vie. Mais je n’ai jamais été aussi fatigué », a-t-il confié à des médias japonais. « Je peux voir le paysage de l’Himalaya au-dessous de moi. Je remercie tout le monde pour son soutien. »

Yuichiro Miura et son équipe sont arrivés au sommet à 12 h 15 heure du Japon (5 h 15 à Paris), selon son site internet. Yuichiro Miura effectuait sa troisième ascension de l’Everest (8 848 mètres). Il voulait récupérer le titre dans le livre Guinness des records qu’il avait conquis en 2003 après avoir atteint à 70 ans le sommet. Il s’agissait alors de sa première ascension de cette montagne mythique. Son record fut battu en 2007 par un autre Japonais, Katsusuke Yanagisawa, alors âgé de 71 ans, et depuis mai 2008 le titre appartenait à un Népalais, Min Bahadur Sherchan, qui accomplit l’exploit à l’âge de 76 ans. Au même moment, Miura avait réussi sa deuxième escalade l’Everest, mais il n’avait « que » 75 ans.

« L’homme qui a descendu l’Everest à skis » L’alpiniste était à présent en train d’effectuer la descente, a indiqué un responsable du tourisme au Népal, confirmant la réussite de son ascension. « Il a atteint le sommet ce matin et il est actuellement en train de descendre au camp numéro quatre », a dit à l’AFP ce responsable, Gyanendra Shrestha.

Cet homme n’a pas attendu d’atteindre un âge respectable pour faire parler de lui. Il avait fait la une des journaux en 1970 en devenant la première personne à dévaler l’Everest à skis à partir d’un point de 8 000 mètres. Sa descente, freinée par un parachute, a fait l’objet d’un film, L’homme qui a descendu l’Everest à skis, primé d’un oscar du meilleur documentaire.

Mais Miura a de qui tenir : son père Keizo a descendu le Mont-Blanc à skis à l’âge de 99 ans… Lui a commencé à rêver du toit du monde à un âge où beaucoup de gens commencent à s’engourdir. « J’ai commencé à penser à l’Everest quand j’avais 65 ans, comme une sorte d’objectif auquel me consacrer », avait-il confié avant de partir pour le Népal. Près de 4 000 alpinistes ont gravi l’Everest à la suite d’Edmond Hillary et Tenzing Norgay qui furent les premiers à atteindre le sommet en 1953.

Article précédent Article suivant